Appel / CFP / Tribune 5 + Off-Tribune

***La version française suit la version anglaise***
Double CFP:

The Comparative Literature Students’ Tribune – 5th Meeting

&

Off-Tribune – on graduate students’ mental health

October 25-26, 2018  //  University of Ottawa

Comparatists: Assert yourselves!

The Comparative Literature Students’ Tribune is a space of encounter and bilingual discussion in English and in French, where graduate students can share their research projects while reflecting on their discipline. At the first four meetings (organized alternatively in Montréal and Toronto since January 2015) students from a dozen universities presented their scholarly and creative work in both languages, taking different approaches and using a variety of formats.

For its 5th meeting, which will take place at the University of Ottawa on Thursday October 25 and Friday October 26, 2018, the Tribune proposes a new two-day formula. One day will follow the usual conference format of the Tribune, and the other day will be devoted to discussing a challenge specific to graduate students: this year, graduate students’ mental health.

The Tribune encourages comparative literature students to submit a proposal for one or both days.

The Tribune encourages students to present their projects in a concise and original format, without any thematic requirement, so as to promote exchanges, debates, and discussions. This meeting is a space for trying out unconventional modes of presentation and for reflecting on the development of PhD or MA theses and other projects. The Tribune looks for presentations who would, for example:

  • Explore an alternative mode of communication (for example, in the form of a discussion between two presenters or of a performance);
  • Offer an overview of the conclusions or the structure of a research project;
  • Define the limits or shortcomings of a research project, with or without suggesting possible solutions;
  • Describe the theoretical, methodological, institutional or practical difficulties encountered during research;
  • Develop a critical reflection on the current practices of presenting research in academia;
  • Analyze the current context and challenges of comparative literature.

The Off-Tribune will discuss graduate students’ mental health, under the same short and original modes of presentation of the Tribune. The Off-Tribune will be the ideal place for:

  • personal testimonies and discussions of personal difficulties in relation to graduate studies (feeling of solitude, blank page syndrome, relationships with the institution, peer recognition, work-life balance, questioning of the intellectual’s place in society, competitiveness, professor-student power dynamics, impostor syndrome, burnout, stress and anxiety, addiction problems, discrimination, harassment, depression, etc.);
  • Reflections on the effects of institutional structures on students’ mental health;
  • Sharing resources and personal adaptation or empowerment strategies.

We welcome your proposals (150-250 words per proposal), however original and experimental, until August 6, 2018 at the following email address: tribunelitcomp@gmail.com.

Please specify your university affiliation and your year of study. Your presentation should be a maximum of 10 minutes in the medium of your choice. We strongly encourage interested participants to embody the Tribune’s commitment to bilingualism in the very form of their talks: for example, by switching from French to English, or by including translations of key passages in a visual presentation.  

We welcome international submissions. However, the Tribune does not provide travel grants.


Double appel à communications :

La Tribune des étudiant-e-s en littérature comparée – 5ème édition

&

Tribune off – sur le thème de la santé mentale des étudiant-e-s des cycles supérieurs

25-26 octobre 2018  //  Université d’Ottawa

Comparatistes : Affirmez-vous !

La Tribune des étudiant-e-s en littérature comparée est un espace de rencontre et de discussion bilingue (français-anglais) permettant aux étudiant-e-s de deuxième et troisième cycles de partager leurs projets de recherche tout en réfléchissant aux enjeux de leur discipline. Les quatre premières rencontres (organisées alternativement à Montréal et à Toronto, depuis janvier 2015) ont réuni des étudiant-e-s d’une douzaine d’universités, qui ont présenté leur recherche et leurs créations dans des formats variés et selon des approches de tout genre.

Pour sa 5ème édition, qui se tiendra à l’Université d’Ottawa, les jeudi 25 et vendredi 26 octobre 2018, la Tribune propose une nouvelle formule sur deux jours. Une journée reprend les modalités de la Tribune, une autre offre un espace d’échange thématique sur une problématique particulière liée aux études : cette année, la santé mentale des étudiant-e-s des cycles supérieurs.

La Tribune encourage les étudiant-e-s comparatistes à soumettre une proposition pour l’une, l’autre, ou les deux journées.

La Tribune incite à présenter des projets dans un format original et concis, sans prérequis thématiques, afin de promouvoir les échanges, les débats et les discussions. Cette rencontre est un moment privilégié pour venir tester des modes de présentation non conventionnels, et pour se questionner sur le développement de sa thèse, de son mémoire ou d’autres projets parallèles. La Tribune recherche, par exemple, des présentations qui :

  • Explorent un mode de communication alternatif (sous la forme d’une discussion entre deux intervenants ou d’une performance, par exemple) ;
  • Proposent un regard synthétique sur les conclusions ou la structure d’un projet de recherche ;
  • Définissent les limites ou lacunes d’un projet de recherche, en proposant ou non des pistes de solutions ;
  • Décrivent les difficultés théoriques, méthodologiques, institutionnelles et pratiques rencontrées au cours de recherches ;
  • Développent une réflexion critique sur les formats académiques de diffusion de la recherche ;
  • Analysent le contexte actuel et les défis de la littérature comparée.

La Tribune off, propose d’explorer plus spécifiquement le thème de la santé mentale des étudiant-e-s des cycles supérieurs, sous les mêmes formats courts et modalités originales de communication que la Tribune. La Tribune off sera le lieu d’expression idéal pour :

  • Des témoignages et retours d’expériences de difficultés personnelles liées aux études supérieures (sentiment de solitude, syndrôme de la page blanche, relations avec l’institution, reconnaissance par les pairs, conciliation études/famille, remises en question de la place de l’intellectuel-le dans la société, compétitivité, rapports de pouvoir étudiant-e-s/professeur-e-s, syndrôme de l’imposteur, épuisement, stress et anxiété, problèmes de dépendance, discrimination, harcèlement, dépression, etc.) ;
  • Des réflexions sur les effets des structures institutionnelles sur la santé mentale étudiante ;
  • Partager des ressources ou des stratégies personnelles d’adaptation ou de dépassement.


Nous attendons vos propositions (150-250 mots), aussi originales et expérimentales soient-elles, pour le 6 août 2018 à l’adresse suivante :

tribunelitcomp@gmail.com.

Veuillez préciser votre université de rattachement et votre cycle d’étude. Votre présentation ne devra pas excéder 10 minutes, dans le médium de votre choix. Nous encourageons fortement les participant-e-s qui le désirent à intégrer le bilinguisme revendiqué par ce colloque dans la forme même de leur communication, en se permettant par exemple d’alterner du français à l’anglais, ou encore en s’équipant d’un support visuel affichant la traduction de certains passages clés de la présentation.

L’appel est proposé à l’international, mais prenez note que la Tribune ne propose pas de bourses de déplacement.

Advertisements